Le principe de Boids, ou son synonyme, le Flocking, est le concept de groupe, de troupeau.

Boids est le nom d’un programme informatique de vie artificielle, développé par Craig W. Reynolds en 1986, simulant le comportement d’une nuée d’oiseaux en vol. Le mot boid est par ailleurs une contraction de bird-oid (qui a la forme d’un oiseau).

Il sert donc à représenter, simuler un groupe en mouvement. C’est une manière très pratique afin de créer, en image de synthèse, des groupes d’animaux, de poissons, d’insectes, d’oiseaux, etc..

Ce système s’appuie sur 3 principes :

  • la cohésion : pour former un groupe, les « boids » se rapprochent les uns des autres
  • la séparation : 2 « boids » ne peuvent pas se trouver au même endroit au même moment
  • l’alignement : pour rester groupés, les « boids » essayent de suivre un même chemin.

Dans les faits, cela se traduit par la réaction du boid à son voisinage. Celui-ci se divise en trois zones, de la plus proche à la plus éloignée: une zone de répulsion, une zone d’orientation et une zone d’attraction. Lorsqu’un voisin entre dans la zone de répulsion, le boid s’en éloigne, s’il est dans la zone d’orientation, le boid le suit, et s’il est dans la zone d’attraction, il s’en rapproche.

Comme le montre cette vidéo, chacun des trois principes ont une valeur que l’on peut diminuer ou augmenter. Par exemple, plus on diminue la valeur de « cohésion », plus le groupe sera désordonné.

Des exemples concrets où le principe de Boids est utilisé dans le cinéma :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *